La mobilité responsable

Du 30/09/2019 au 07/10/2019

Nous sommes sur un sujet que nous avons décidé de développer cette année, au cœur de notre événement ; l’éco-mobilité étant un sujet de prédilection de nos équipes engagées dans une démarche qualité plus poussée. 

 

Le concept

 

Le concept d’éco-mobilité est né du constat que les mobilités « classiques » ont des conséquences importantes sur notre environnement  (consommation d’énergie et émission de gaz à effet de serre) mais également sur la santé des personnes qui vivent dans notre environnement. La finalité de l’éco-mobilité est de trouver des déplacements plus sobres en énergie, respectueux de l’environnement et qui améliorent la qualité de vie des utilisateurs. 
L’éco-mobilité comprend la mobilité douce et les transports publics. Certains y ajoutent aussi le covoiturage.
L’objectif est surtout de nous faire réfléchir avant de prendre notre voiture, de nous faire perdre le réflexe voiture et de trouver le mode de déplacement le plus approprié à la situation.
Lorsque c’est possible, aller à pied ou en vélo, aller ensemble, à plusieurs, sont donc des opportunités pour préserver la qualité de notre environnement mais aussi pour créer des relations, et prendre soin de sa personne.

 

Petit lexique de la mobilité

  • Eco-mobilité : modes de transports moins polluants, moins dangereux et à moindre impact en terme de contribution aux émissions de gaz à effet de serre et parfois en terme de fragmentation éco-paysagère. 
  • Mobilité active : déplacement sans apport d'énergie autre qu'humaine (sans moteur : marche à pied, vélo…).
  • Mobilité douce : pour les grandes distances, lorsqu’on associe des formes de mobilité active à des moyens de transports motorisés (ex. : transports en commun) ou assistés (ex : vélo à assistance électrique), on parle de mobilité douce, ou encore de circulations douces ou modes doux, ou déplacements doux ou transports doux.
  • Objets roulants non identifiés (ORNI) : désignent les moyens de déplacement plus ou moins sportifs tels que rollers, skates, trottinettes, chaussures à roulettes...
  • Le plan de déplacements entreprise (PDE)  est un ensemble de mesures visant à optimiser les déplacements liés aux activités professionnelles en favorisant l'usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. Le PDE est un vrai projet d'entreprise, qui peut s'inscrire dans une démarche « Qualité » ou dans un système de management environnemental.
  • Le plan de déplacements urbains (PDU) détermine, dans le cadre d’un périmètre de transport urbain, l’organisation du transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement. Tous les modes de transports sont concernés, ce qui se traduit par la mise en place d’actions en faveur des modes de transports alternatifs à la voiture particulière : les transports publics, les deux roues, la marche…

 

Des outils simples pour nous aider dans nos choix

Plusieurs outils existent pour nous aider dans nos choix :

  • La calculette déplacement, développée par l’ADEME, permet de connaître l’impact de vos déplacements quotidiens sur l’environnement et sur vos dépenses.
  • Comparez l’impact environnemental de vos déplacements selon les différents modes de transport possibles grâce au comparateur de l’ADEME.
  • Pour connaître les actions liées à l’éco-mobilité près de chez vous vous pouvez consulter l’annuaire de l’éco-mobilité réalisé en collaboration avec l’ADEME et le CERTU

 

Être mobile différemment

 

Pour lutter contre le changement climatique, faire face à la raréfaction des ressources énergétiques nous devons, individu comme entreprise, pour chaque déplacement et dans chaque situation, réfléchir et trouver une alternative sûre, crédible et durable à la voiture.
Ceci passe par la complémentarité de tous les « maillons » de la chaîne de transports grâce à des solutions innovantes et sobres en carbone : métro, tramway, pistes cyclables, voies piétonnes…

C'est se déplacer à la fois plus rapidement, plus proprement et plus économiquement !

Les pratiques de mobilité quotidienne ont un impact important sur l’environnement, sur le budget des ménages et sur la santé humaine (en termes de pollution sonore et atmosphérique, d’émissions de CO2, mais aussi de bitumage des espaces naturels et forestiers, etc.), la réflexion autour de celles-ci s’inscrit dans un cadre plus large sur la conception de l’espace urbain, de l’aménagement du territoire et des choix de société associés à ces questions.

Les fabricants l’ont bien compris et c’est donc tout naturellement que depuis quelques années, ont vu le jour de nouvelles façons de nous déplacer. Vélo électrique, gyropodes, trottinettes électriques, gyroroue, le choix ne manque pas. Autrefois utilisés pour être tendance, pour faire comme les autres, pour essayer ou tout simplement pour avoir le dernier gadget à la mode, les moyens de locomotions électriques font dorénavant partie de notre paysage urbain !

La notion d’éco-mobilité concerne l’ensemble des modes de transport jugés plus propres, sûrs et sobre que l’automobile individuelles : train, bus, taxis, véhicules partagés (covoiturage, autopartage) et englobe également la « mobilité douce ». On entend par « mobilité douce » toute forme de mobilité non motorisée : la marche, les déplacements à vélo et par d’autres modes non motorisés rollers, trottinettes, etc. De nombreux termes similaires sont employés : circulations douces, modes doux, déplacements doux, modes actifs, mobilité active…

 

Aujourd’hui nous souhaitons donner une place à cette philosophie, découvrez notre espace dédié à la mobilité Responsable :

 

En partenariat avec KTM METZ et Renault Metz Auto Losange 

  • Découvrez des moyens de transport responsables et modernes
  • Testez les mobilités douces
  • Découvrez les secrets de fabrication et les bons gestes à adopter au quotidien

 

 

 

 

 

 

 

 

 


21/09/2019